Stéphanie de Bazelaire était récemment en Italie pour prospecter des marchés

Innovation. La PME havraise S2F network a remporté un nouveau succès commercial pour équiper des ports de plaisance dans le Morbihan.

Stéphanie de Bazelaire était récemment en Italie pour prospecter des marchés
Stéphanie De Bazelaire était récemment en Italie pour prospecter des marchés

Créée en 2011, S2F network est une jeune PME qui développe des technologies de transport de données sans fil permettant de piloter à distance tous types d’applications. Après Port Vauban au Havre et le port de la Rochelle, l’entreprise dirigée par Stéphanie De Bazelaire vient de remporter un nouveau succès. Elle a été retenue par la Compagnie des ports du Morbihan pour la gestion centralisée d’équipements et la communication sans fil des plaisanciers.

Des marchés à l’export

« Au total, ce sont douze ports de plaisance et huit structures de type base nautique gérés par la Compagnie du Morbihan qui vont être équipés. Ils seront en mesure de contrôler à distance et en temps réel l’ensemble de leurs équipements d’exploitation. Tous les objets communicants seront ainsi interconnectés. Les plaisanciers, eux, bénéficieront d’une couverture Wifi de qualité », explique la responsable. C’est avec sa marque R-marina que la PME a remporté ce marché. Aujourd’hui, l’entreprise mise également sur des marchés à l’étranger. Encore récemment, Stéphanie de Bazelaire était en Italie pour identifier des opportunités commerciales. S2F network est aussi en discussion avec des distributeurs aux USA. Une mission sur place est d’ores et déjà prévue en octobre. « Dans le domaine du nautisme, La Rochelle est pour nous une belle référence car il s’agit du numéro deux en matière de port de plaisance au niveau mondial… Cela pèse dans la balance », confie la chef d’entreprise. La société développe également une autre marque, R City, avec des applications concrètes en matière de Smart City. S2F network faisait partie avec Soget du comité de pilotage représentant Le Havre dans le cadre de la candidature de la Normandie pour le label French Tech. Pour la responsable, la labellisation récente de la région est une bonne nouvelle pour toutes les entreprises travaillant dans le secteur. « C’est une belle victoire et ça va déclencher beaucoup de choses. Le numérique constitue un enjeu en termes d’emploi et de croissance. C’est clairement une révolution économique. Cette labellisation va également permettre de sensibiliser les élus à la thématique. Au Havre, des projets de cité numérique et de cantine numérique vont pouvoir voir le jour », conclut la responsable.

F. H.

Source : www.paris-normandie.fr